Qui sommes-nous ?

Derrière le site www.jaures.eu, qui ?

Une petite équipe de passionné-e-s de Jaurès, emmenés par Jérôme Pellissier, écrivain, et Milena Vlach, metteuse en scène.

Pourquoi le site www.jaures.eu ?

Parce qu’il manquait un site proposant à la fois de nombreux textes de Jaurès et de nombreux textes sur Jaurès ( et sur certains thèmes très liés à son oeuvre : République sociale, pacifisme, etc.) dans une démarche à la fois pédagogique et rigoureuse.

Par rigoureuse, nous entendons : qui évite de ne proposer de Jaurès que certains courts extraits de quelques textes permettant de déformer sa pensée… voire juste quelques citations tellement sorties de leur contexte qu’elles ne veulent plus rien dire (ou plutôt qu’elles ne veulent plus dire que ce que veulent leur faire dire ceux qui les manipulent ainsi !).

Comment ? Nos choix…

D’où certains de nos choix, notamment celui de ne pas trop nous conformer aux diktats d’une époque pressée (et encore plus pressée sur l’internet) exigeant qu’un texte soit court, compréhensible en moins d’une minute, et qu’il puisse se résumer en deux trois phrases choc.

["Monsieur Jaurès, vous qui venez de parler pendant huit heures de ce qu'est le gris, dites-nous donc, pour nos auditeurs, en une phrase : finalement, le gris, c'est noir ou c'est blanc ?!"]

Jaurès était un penseur toujours soucieux de replacer les sujets qu’il traitait dans leur contexte, dans l’évolution historique, toujours soucieux de ne pas caricaturer, de ne laisser aucune nuance de côté, etc. Bref, toujours soucieux, y compris dans ses articles ou discours, de ne pas faire ce que font désormais dans leurs discours et articles la majorité de nos « intellectuels », politiques ou journalistes…

On a les lecteurs ou les auditeurs qu’on mérite – et nous croyons qu’on a surtout, en ce domaine, des lecteurs ou auditeurs idiots quand on a la certitude a priori, si bien transmise dans certains lieux de fabrication des z’élites, qu’ils le sont.

Pas de concessions, donc, sur ce sujet. Tout au plus, dans certains textes longs, avons-nous divisé le texte en plusieurs parties, que nous avons titrées ; avons-nous parfois mis en valeur, par quelque procédé typographique, certaines phrases ou paragraphes particulièrement synthétiques ou remarquables.

Sur Jaurès…

Le but étant de ne pas réduire Jaurès a une seule vision, nous proposons aussi sur ce site un certain nombre de regards, de témoignages : Péguy, Rolland, Zweig, Trotsky… pour n’en citer que quelques uns l’ayant connu personnellement.  L’intérêt étant de pouvoir confronter et s’enrichir de ces différents regards – aucun d’entre eux ne détient la vérité sur Jaurès…

Nous proposons également, sur un certain nombre de sujets très importants pour Jaurès, des articles synthétiques – non pour simplifier mais pour condenser des pensées qui peuvent parfois, en son oeuvre, occuper des centaines ou des milliers de pages…

Distinctions :

Ce site, www.jaures.eu, n’a strictement rien à voir avec d’autres sites portant des noms proches, en particulier celui de la Fondation Jean Jaurès (sorte de think-tank du Parti Socialiste, qui est à Jean Jaurès ce que les yaourts nommés « Bio » de Danone étaient à l’agriculture biologique) et celui de la Société des Études Jauresiennes, où officient surtout des historiens, dont beaucoup proches également du Parti Socialiste, qui travaillent sur Jaurès (ce qui ne signifie pas qu’ils en partagent les idées).

Un siècle après…

Nous comptons bien défendre Jaurès dans sa plénitude, ses nuances, ses contradictions, sa complexité, mais aussi dans ses convictions et ses certitudes. Beaucoup d’entre elles dérangent encore : et dérangent notamment ceux qui aimeraient se prévaloir de lui tout en ne cessant d’agir à l’opposé de ses combats. Ceux qui parlent de Jaurès mais agissent comme Clemenceau, Ferry ou Barrès.

On peut se prévaloir de Jaurès sur beaucoup de combats, tant il en a mené de nombreux, mais certainement pas quand on cesse d’avoir pour objectif la République sociale, quand on cesse d’avoir, comme lui, le souci absolu et permanent d’une radicale modification des conditions de vie et de travail de la « classe dépouillée de tout ».

Nous tenterons donc aussi, sur ce site, autant que faire se peut, d’informer sur toutes les formes de récupération ou de déformation dont les combats et la pensée de Jaurès nous sembleront souffrir.

www.jaures.eu : avec quels moyens ?

Les nôtres uniquement. Ni soutiens, ni mécènes ou apparentés… (1) Indépendance totale.

Se rencontrer autour du spectacle…

Tout cela, nous serons également heureux d’en discuter et de le partager avec vous à l’occasion des lectures ou représentations de la pièce Rallumer tous les soleils : Jaurès ou la nécessité du combat. N’hésitez pas à venir nous rencontrer…

(Vous pouvez également, si vous le souhaitez, nous contacter par mail ou par téléphone, via la Compagnie Aigle de Sable :

aigle de sable coordonnées

 –

(1) On goûtera à ce sujet le financement d’un certain spectacle sur Jaurès par notamment : Orange, Veolia, LVMH, Eiffage, Eurovia Vinci…

7 réponses à Qui sommes-nous ?

  1. Ping : La pensée de Jaurès portée à travers le théatre | Une Histoire populaire

  2. Mayer Gérald dit :

    Merci d’exister

  3. Frédéric dit :

    Bravo et merci pour votre initiative.
    Les nouvelles générations ont tout à gagner de mieux connaître Jaurès. Et la France aussi. Sans sectarisme et sans opportunisme.
    Un très grand homme qui a tenté d’ éviter les catastrophes du siècle passé. La première victime de la Grande Guerre.

    • webmestre jaures dit :

      Merci pour votre mot.
      Dont la fin fait naître un petit doute : Jaurès fut-il vraiment la « première victime de la Grande Guerre » ou bien la victime d’un temps de paix, d’un temps qui venait de voir aux élections une grande victoire socialiste, ce qui en effrayait plus d’un, d’un temps de paix où nombreux aussi étaient ceux qu’elle dérangeait, cette paix – les revanchards, les bellicistes, les impérialistes… Bref, peut-être encore plus victime de ceux qui cherchaient la guerre que de la guerre elle-même ?

  4. dao dit :

    Bonjour,
    merci pour votre travail.

  5. Déchamps dit :

    Bravo pour cette initiative.
    Les textes de Jaurès sur l’enseignement sont superbes et stimulants. Il faudrait les faire relire par tous ceux qui ont une mission pédagogique. Et quelle maitrise de la langue française !

    Continuez.

  6. Michel Seib dit :

    J’avais besoin de relire Jaurès, surtout en ce moment.
    Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− six = un

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>